jeudi 4 décembre 2003

Ami, remplis mon verre

Santé.

Il fut un temps où j'avais peur d'avoir un problème avec l'alcool, comme on dit pudiquement.
Rentrer de chaque soirée bourrée. Aimer la sensation d'ennivrement. Puis boire sa petite cannette, chaque soir, en rentrant du boulot. Puis des fois boire en solitaire, un peu plus que de raison. Parce que seule, derrière mon écran. Puis la flème de se faire à bouffer.
Une fois je me suis fait peur. Seule dans une grande ville, après une dispute téléphonique, plus de bière dans le frigo, et passage éclair pour un demi dans le bar glauque du quartier.
Et puis un père alcoolique, ça incite au questionnement.


Mercredi, quand il est venu et qu'il était là, à essayer de me dire ce qu'il n'arrivait pas à me dire, à boire son ballon, puis un autre, puis un autre, puis... j'étais là, avec ma bouteille de perrier. Et rien que l'idée de partager ce Corbières, ça me donnait la gerbe. La glotte qui chauffe, l'esprit qui s'embrume, la nicotine qui picote les papilles... impossible. Du perrier, rien que du perrier. Ou je vais vomir mes tripes.

Ca va, je n'ai plus de problème avec l'alcool, comme on dit sereinement.

Posté par lagirouette à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Ami, remplis mon verre

Nouveau commentaire