mardi 27 mai 2008

La dent d'or (mais pas de Fontenelle)

Il y a quelque chose qui me gêne, et c'est chaque fois que je parle à quelqu'un ou que je tente de mâcher la fourchetée que je viens d'enfourner. Ça fait bien trois ou quatre minutes en fait...

Je me détourne, fouille ma bouche des doigts et finis par en extraire la cause du tracas. J'observe  minutieusement cet objet étrange qui, comme je le constate, médusée, ne ressemble à rien. De plus il est d'une taille assez importante considérant la petite gêne qu'il a occasionnée.

C'est assez difficile d'observer cette chose de si près sans être repérée par mes convives qui continuent leur conversation autour de la table, pourtant, personne ne m'importune. Je finis par distinguer un bout de dent. Ah non, mais c'est une dent en fait, une molaire même, qui a explosé et s'est re-solidarisée autour de... de quoi? On dirait un gros chewing-gum rose. Mais... si c'était dans ma bouche, c'est une de mes dents alors! C'était donc ça, ce truc agréable sur lequel je passais ma langue sans cesse toute à l'heure. C'était ma gencive nue.

Il me manque une dent et si on y pense c'est absolument hideux. Mais personne ne le voit et moi, je m'en régale.

 

Posté par lagirouette à 19:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur La dent d'or (mais pas de Fontenelle)

    REVIEEEEEEEENS.

    Posté par EtiLouLe, dimanche 11 janvier 2009 à 17:12 | | Répondre
  • -> Etiloule: oh c'est gentil ça! Ben je pensais fermer les lieux, mais finalement, p'têtre pas...
    Comme quoi, mieux vaut prendre son temps (même loooontemps) avant de décider parfois...

    -> Nina: ben dis-donc, t'es toute énervée ma pauv' louloute. Allez, j'aime pas les spams mais puisque tu le veux ton espace d'expression, si c'est pour ça, je te le laisse volontiers

    Posté par la girouette, mardi 24 mars 2009 à 19:31 | | Répondre
  • pareil qu'etiloule

    C'est agréable de lire du Fontenelle mais lire la girouette est encore meilleur. Hugo semblait avoir déjà compris les enjeux du blog quand il murmurait à son lecteur : "quand je vous parle de moi je vous parle de vous"...

    Posté par elise, dimanche 10 mai 2009 à 22:58 | | Répondre
Nouveau commentaire