jeudi 4 décembre 2003

Pauvre petit chat malade

Ses mains vont courir sur le corps d’une autre. Ces mains, que je voulais couper quand l’absence était au programme.
Son menton mal rasé va pétrir une autre chair. Ce menton, dont je parcourais la cicatrice avec intensité. Il y a longtemps.
Ses yeux vont se plonger dans ceux d’une autre. Ces yeux dont j’ignorais les paillettes d’or pour me noyer dans le marine intense. Si ronds, avec ces cils irréguliers bordant la paupière inférieure, vestige d’un passé antérieur. Je ne sais même plus quelle paupière.
Ses lèvres vont en presser d’autres. Cette bouche, à la langue si timide qui n’a jamais su maîtriser la mienne. Plonge, plonge avec ardeur. Rires. Tu n’es pas doué.


- Est-ce qu’on rompt le PACS ?
- Ce n’est qu’un papier pour une mutation. En même temps je ne compte pas me marier demain.


- Dis-moi plus de choses pour que j’arrive à croire que c’est définitif.
- Je ne sais pas. Peut-être que tu comprendras vraiment le jour où je serai avec quelqu’un d’autre.



Et toutes ces choses en moi. Toutes ces belles choses, que je n’ai pas réussi à lui donner ; parce que je n’ai pas pu… ou je n’ai pas su. Comment ravaler tout ça ? Du non recyclable, pollution durable garantie.
Je suis pathétique.

Posté par lagirouette à 22:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Pauvre petit chat malade

Nouveau commentaire