vendredi 2 mars 2007

C'est un long roman, didou didou di da...

Quinze jours chez lui, puis le week-end chez moi.
Lundi, il a pris son train tôt le matin.
Je bougonne toujours à la gare. C'est une façon de ne pas montrer que je suis triste.
Il ne sera chez lui que mardi soir mais vendredi, avant de partir, j'ai déposé des mots doux sous son oreiller.
Je préfère cette alternative au rouge à lèvres sur le miroir.
L'idée qu'il s'endorme avec mes baisers de papier me plaît plus que celle qu'il se rase avec des graffitis au gloss.

P. à la girouette, 27 FEV 13:30
J'aurais bien aimé que tu sois là ce soir

la girouette à P., 27 FEV 13:35
Je serai un peu là, si tu me cherches bien...

P. à la girouette, 27 FEV 13:36
Tu es toujours là sans avoir à chercher

Il me scotche, ce type.

Posté par lagirouette à 23:25 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur C'est un long roman, didou didou di da...

    Ah ben v'la t'y pas qu'la girouette elle est toute scotchée ! Pi ça fait un bout de temps ... M'est d'avis qu'on n'est pas près d'en voir la fin de c't'histoire ...
    Et ta mutation, ça en est où ?

    Posté par madamedekeravel, dimanche 4 mars 2007 à 18:47 | | Répondre
  • Que c'est bo de te voir amoureuse

    bzx !!

    Posté par Céd, mardi 6 mars 2007 à 19:57 | | Répondre
  • -> mm2: ça suit son cours... pour le moment pas de réponse. J'en parlerai quand ce sera le moment
    -> Céd: ben c'est surprenant surtout! Mais merci

    Posté par la girouette, vendredi 9 mars 2007 à 07:48 | | Répondre
Nouveau commentaire