mardi 11 novembre 2003

This is the end my friends

ce titre me trotte dans la tête
je ne sais plus, je crois que c'est une chanson de pulp...

demain je saurai. enfin, c'est ce que je veux bien croire en tous cas. demain, attendre. ne jamais remettre à demain ce qu'on peut faire aujourd'hui. c'est bien l'attente, les délais et tout ça. "postpone", j'aime bien comme ça se dit en anglais.
l'espoir fait vivre.

il m'en a fait voir de toutes le couleurs, j'en ai eu assez de lui, j'ai failli partir pour autre chose, autre part, un autre: tout ça en même temps et rien du tout en particulier. juste marre des prises de têtes.
et maintenant qu'il est sur le point de me quitter, je suis là à attendre qu'il ne me dise pas que ça y est. au revoir et bon vent. à dans une autre vie peut-être.

demain pour peut-être plus jamais. je vais creuver de ne plus sentir son odeur, de ne plus poser mes lèvres sur sa peau chatouilleuse.
cette nuit j'ai rêvé que je tombais amoureuse d'un homme qui me tenait sur ses genoux, portait un col roulé et me faisait rire, rire, rire, rire... je n'en pouvais plus de rire, je me demandais "mais depuis quand n'ai-je pas ri comme ça?"
c'était lui. dans mon rêve j'avais été fascinée par le bleu de ses yeux, j'avais caressé le désir de poser un baiser sur ses lèvres charnues. c'était lui et je ne l'ai pas reconnu. il était tellement drôle. je n'ai même pas eu l'impression de le tromper.

demain.

Posté par lagirouette à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur This is the end my friends

Nouveau commentaire