lundi 25 août 2003

Introduction

C'est pas facile de commencer quelque chose. Surtout à l'écrit.

Pour une lettre à la rigueur, c'est moins problématique: en toute occasion, on peut démarrer par la formule consacrée -si nulle soit-elle- pour embrayer ensuite sur le vrai contenu. Bien sûr, en fonction de ce qu'on a à dire, l'étape suivante est plus ou moins ardue. Mais au moins, on a couche les premiers mots, et on n'est pas saisi de la sacro-sainte peur de la page blanche.
Dans le cas de la copie de fac, quand on est rodé, l'expérience et la pratique dédramatisent l'exercice délicat de l'introduction. On commence large, puis on rétrécit afin de déboucher sur une définition du sujet, on soulève quelques questions puis on annonce sa démarche. C'est presque mathématique, et du coup ça va tout seul.

Dans le cas du blog, évidemment, c'est beaucoup plus complexe.
D'abord on ne crée pas un blog par jour, ni même par mois: l'expérience se conjugue au singulier dans la plupart des cas.
Ensuite, il y a la conscience du lectorat, quelqu'en soit le nombre ou l'assiduité.

Difficile de débuter donc.
Là où les choses se corsent, c'est que ce blog risque de parler de fin. Dans les semaines ou les mois à venir, ou peut-etre jamais...
Il a failli s'appeler correspondance clandestine, tempête sous un crâne, puis where is my mind?. Mais tous ces noms fixaient un cadre trop rigide, trop restreint. Je me suis dit que finalement, je n'aurai peut-être pas envie seulement de parler de mes tourments (c'est pas parce qu'ils m'obsèdent a l'heure actuelle que ca va rester comme ça tout le temps, enfin, j'espère.... ?).

Bref, mon choix s'est finalement arrêté sur la girouette, tout simplement parce que souvent, femme varie.
Si vous êtes de passage vous serez donc prevenus. Je tourne avec le vent, et du côté de chez moi ça souffle sans prévenir et par bourrasques ces derniers temps. Orages d'août?... Ca ne laisse pas présager le meilleur pour l'automne, et encore moins pour l'hiver, n'est-ce pas?

Posté par lagirouette à 17:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Introduction

    je me premets de te préciser cette petite phrase, que je crois issue du monde politique (et que si c'est pas vrai ben on dirait que ça l'est quand même), et qui veut que ce ne soit pas la girouette qui tourne, mais... le vent

    Posté par lalune, lundi 12 septembre 2005 à 19:34 | | Répondre
Nouveau commentaire